1 000e jour aujourd’hui depuis la mise en détention arbitraire de Michael Kovrig et de Michael Spavor en Chine

0
499
Les portraits des deux Canadiens Michael Spavor (g) et Michael Kovrig détenus en Chine depuis 2018, lors d'une manifestation pour leur libération, le 8 mai 2019 à Vancouver. [AFP]
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Alors que les proches de Michael Spavor et de Michael Kovrig, les deux Canadiens emprisonnés en Chine où ils sont accusés d’espionnage, s’apprêtent à souligner leur 1000jour de détention, le ministre des Affaires étrangères, Marc Garneau, a fait aujourd’hui une déclaration où il condamne une fouis encore la détention arbitraire des deux canadiens et l’absence d’une procédure judiciaire transparente.

«Aujourd’hui, cela fait 1 000 jours que Michael Kovrig et Michael Spavor sont détenus arbitrairement en Chine.

«Les 2 hommes sont détenus arbitrairement. Nous condamnons fermement l’absence d’une procédure judiciaire transparente.

«Des années ont été cruellement volées aux 2 hommes et à leur famille. Malgré cela, ils ont fait preuve d’intégrité et de courage tout au long de cette terrible épreuve.

«Nous nous inspirons de leur résilience alors que nous continuons à travailler sans relâche avec nos alliés et nos partenaires internationaux afin de faire tout ce que nous pouvons pour les ramener à la maison.  

«Le Canada est reconnaissant à tous ceux et celles qui se sont joints à lui pour exprimer leur solidarité avec M. Kovrig et M. Spavor, notamment les deux douzaines de pays qui ont envoyé des diplomates afin qu’ils soient présents lors des procédures judiciaires et aux événements de solidarité.

«La détention arbitraire de citoyens étrangers est injuste et immorale. Soixante-six pays ont adopté la Déclaration contre la détention arbitraire dans les relations d’État à État plus tôt cette année; ils demandent de mettre fin à cette pratique et de libérer tous les individus détenus pour des fins diplomatiques.

«Cela doit cesser. M. Kovrig et M. Spavor doivent revenir au pays. Les pensées de tous les Canadiens et de tous les partenaires du Canada dans le monde accompagnent M. Kovrig et M. Spavor ainsi que leur famille à l’occasion de cette étape difficile.»

L’emprisonnement des deux Canadiens a eu lieu après l’interpellation à l’aéroport de Vancouver de la numéro deux du géant chinois des télécommunications chinois Huawei en décembre 2018 dont les États-Unis réclament l’extradition.

Le mois dernier, un tribunal chinois a reconnu l’homme d’affaires canadien Michael Spavor coupable d’espionnage, le condamnant à 11 ans de prison, dans une décision susceptible de saper davantage les relations déjà mauvaises entre la Chine et le Canada.

Spavor, qui a dirigé pendant des années une entreprise de voyages et d’échanges culturels entre la Chine et la Corée du Nord, « a été reconnu coupable d’espionnage et de divulgation illégale de secrets d’État », a déclaré mercredi le tribunal populaire intermédiaire de la ville de Dandong dans un communiqué.« Il a été condamné à 11 ans de prison».

Quant à Michael Kovrig, un ancien diplomate canadien également été détenu en Chine depuis décembre 2018 et inculpé lui aussi d’espionnage, il est toujours en attente du verdict de la justice chinoise.

Différentes marches en solidarité avec les deux Michael ont lieu ce dimanche à travers le monde, ainsi que dans plusieurs villes canadiennes, à l’initiative de leurs familles et de leurs amis.

Voir aussi:

Chine: le Canadien Michael Spavor condamné à 11 ans pour espionnage >>